Peindre son parquet, on saute le pas?

ImageSource: photo Frederikke Heiberg/sfgirlbybay.com

Il faut bien prendre le temps de peser la question car si peindre son parquet (en noir ou blanc voire une « vraie » couleur) est une tendance forte et très efficace en terme de style, elle est loin de plaire à tout le monde lorsqu’il s’agit de vendre son bien par la suite… Mieux vaut le voir comme une solution sauvetage si le parquet est vraiment trop abîmé. Comment rénover son parquet (ou bien le préparer pour une couche de peinture)?

+ On vérifie son état et on peut remplacer une lame de plancher si celle-ci est trop abîmée.

+ On vide la pièce intégralement et on la nettoie à fond. On ponce ensuite au gros grain, dans le sens du bois. Pour les coins moins accessibles, on s’arme d’une bordureuse.

+ Une fois la pièce poncée et de nouveau propre, on passe la peinture (il existe des peintures spécial sol chez toutes les grandes enseignes qui ne nécessitent pas de vernis par-dessus). Si on préfère teinter le bois avec des tonalités « bois » naturelles, on cire bien ensuite à la cire d’abeille pour protéger.

+ Si on souhaite simplement donner un second souffle à notre parquet, on a le choix entre 3 finitions:

la vitrification / elle protège des tâches, de l’usure, des choc et peut être choisie brillante, mate ou satinée. 3 couches au rouleau (ou 2 si on a appliqué une sous-couche)

l’huilage / il pénètre facilement le bois et protège des tâches. Cela apporte un aspect naturel grâce aux matières végétales naturelles contenues dans les huiles. On applique en couche fine à la brosse ou au rouleau et on essuye au fur et à mesure avec un chiffon doux (1h de séchage entre les couches)

le cirage / il nourrit et protège les parquets, et donne un aspect patiné. On applique sur le sol et on étire à l’aide d’un pinceau. On laisse sécher et la dernière étape consiste à lustrer (avec un balai, un chiffon, ou une lustreuse)

+ Pour entretenir, on passe un raviveur tous les 6 mois sur le vernis sans rincer; on dépoussière à l’aide d’un balai à franges légèrement humide le parquet huilé et on repasse une couche d’huile tous les 6 mois  à un an.

La peinture vous tente malgré tout, voici quelques exemples réussis ci-dessous. Il faut garder à l’esprit qu’un parquet noir assombrit énormément la pièce, on l’évite donc dans une pièce petite ou manquant de lumière, et on contraste à l’aide de murs très clairs et de touches de couleurs vives, et de choix graphiques tranchés (coussins, tableaux au mur…) On peut aussi s’essayer à la création de motifs comme un « chemin » peint dans un couloir pour casser la linéarité, ou un « tapis » sous la table de repas pour délimiter plusieurs espaces dans une seule pièce. On s’arme de scotch, ou d’un gabarit, et de patience pour un résultat original qui réinterprète les carreaux de ciments.

ImageImageImageSource: decoplus-parquet.com

ImageSource: decobook.blogspot.fr

Image

Source: planete-deco.com

Image

Source: glamourparis.com / Sarah Lavoine

Image

Source: turbulences-deco.fr

Publicités

2 réflexions sur “Peindre son parquet, on saute le pas?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s